Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 La Motte Picquet, Agence immobilière PARIS 75015

L'actualité de CENTURY 21 La Motte Picquet

1924-2024:un siècle après, Paris à nouveau en fête avec les jeux olympiques!

Publiée le 14/09/2017

JO 2024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hier, Paris a été officiellement désignée ville hôte des Jeux olympiques 2024, par le Comité international olympique (CIO) à Lima au Pérou, après plusieurs années d’échecs cuisants. Il ne restait que deux candidats en lice : Paris et Los Angeles. Cette dernière s’est vu confier les JO d’été 2028.

Cette décision, qualifiée « d’historique » par le président du CIO, Thomas Bach,  l’est à plus d’un titre. Pour Paris d’abord qui, après trois défaites douloureuses — dont la dernière, en 2005, face à Londres pour les JO de 2012 —, a enfin décroché le Graal que représentent les JO du centenaire, grâce à un dossier calibré pour combler les attentes du CIO, mais aussi un timing et un enchaînement de circonstances très favorables. La ville, où le baron Pierre de Coubertin avait créé le CIO et fait renaître les Jeux olympiques en 1894, accueillera donc la grand-messe olympique pour la troisième fois, après 1900 et 1924. Ensuite une dimension tout aussi historique pour Los Angeles,déjà hôte à deux reprises des Jeux, en 1932 et en 1984, et surtout pour le CIO, qui rompt avec la tradition en attribuant deux éditions des JO lors d’une même session.

A Paris, des anneaux olympiques géants ont été dévoilés mercredi soir sur l’esplanade du Trocadéro. Sous une pluie drue, avec la tour Eiffel scintillante en arrière-plan, les anneaux de cinq mètres sur douze ont été éclairés par des projecteurs vers 20 heures, peu après l’annonce du CIO.

Au niveau des infrastructures, avec des installations comme le Stade de France, Roland-Garros, Bercy, l’Arena-92, Jean-Bouin ou même le Parc des Princes, Paris possède déjà 93 % des infrastructures nécessaires à l’organisation des JO 2024. Ce fut l’un des arguments majeurs de la campagne olympique.  Elle devra néanmoins dépenser quelque 3 milliards de dollars pour construire ou rénover des sites.

De l’île-Saint-Denis, qui accueillera le futur village olympique, à l’enceinte de Bercy, nombre des sites de compétition seront situés le long de la Seine, qui sera dépolluée pour l’occasion, afin d’accueillir les épreuves de natation en eau libre.

Parmi ces sites qui serviront d’écrin aux épreuves olympiques figurent en particulier les monuments historiques, qui attirent chaque année des millions de touristes, à l’image du Champ-de-Mars, des Invalides, du Grand Palais ou des Champs-Elysées, où sera jugée l’arrivée de l’épreuve de cyclisme sur route.

Notre actualité