Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 La Motte Picquet, Agence immobilière PARIS 75015

L'actualité de CENTURY 21 La Motte Picquet

L'avenue de Saxe, PARIS 15, par Century 21 La Motte Picquet

Publiée le 06/04/2016

 

Cette semaine l’agence Century 21 La Motte Picquet vous fait découvrir l’origine du nom d’une avenue de PARIS :

L’avenue de Saxe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’avenue de Saxe est une avenue des  7e et 15e arrondissements de Paris.

Numéros impairs et 2-48 : 7ème arrondissement

Numéros 50-fin : 15ème arrondissement

La partie située du côté des numéros pairs, entre la place de Breteuil et la rue Pérignon marquait la limite des abattoirs de Grenelle.

Avenue tracée vers 1780 et cédée, par l'Etat, à la Ville de Paris en 1838. En raison du voisinage de l'Ecole Militaire, elle reçut le nom de Maurice de Saxe.

La villa de Saxe a la même origine.

Mais qui est Maurice de Saxe ?

Maurice de Saxe, comte de la Raute (1696-1710) puis comte de Saxe (1710-1750), est né le 28 octobre 1696 à Goslar (duché de Saxe).

Dès l’âge de 12 ans, le jeune Maurice fait ses premières armes à la guerre face aux Français devant Lille, et a sa première aventure galante ! A la bataille de Malplaquet (11 septembre 1709), il se distingue « par une intrépidité au-dessus de son âge ». En Mars 1710, il participe « au siège de Riga, que commandait en personne Pierre le Grand, duquel il fut parfaitement bien reçu ». Il sera nommé Colonel à 15 ans !

Vaillant guerrier, Maurice témoigne par ailleurs d'un penchant marqué pour les plaisirs et la dissipation. En 1721, il demande et obtient la séparation d'avec sa femme. La même année, son père, qui le trouve trop remuant, l'envoie chercher du service en France où il achète le régiment de Sparre-Infanterie, qu'il rebaptise Saxe-Infanterie. Très vite, il s'en lasse, et, en 1725, il part pour Varsovie, avec comme objectif la couronne ducale de Courlande, ce qui le fait entrer en conflit direct avec son père (le Roi projetait de réunir le Duché de Courlande et Sémigalle à la couronne polonaise).

 

Maurice de Saxe, partant de Varsovie, feint de se rendre en Russie et se rend en fait à Mitau (capitale du Duché de Courlande, actuelle Jelgava), où il arrive le 18 Mai 1726. Il a plusieurs rencontres secrètes avec le Duchesse douairière, Anna Ivanovna. Le comte de Saxe (30 ans), outre qu’il devient l’amant d’Anna Ivanovna, est élu le 28 Juin 1726 comme successeur du Duc Ferdinand (qui a alors 71 ans).

Les Russes, par la voix du Prince Alexandre Danilovitch Menchikov, homme fort et amant du moment de la nouvelle Impératrice Catherine 1ère, font savoir que celle-ci ne consentirait jamais à l’élection du comte de Saxe. Les Polonais, de leur côté, proclament en Novembre le rattachement de la Courlande à la Pologne. Le comte, pressé de toutes parts, se réfugie sur une ile au milieu du lac d’Usma (au sud-est de Ventspils, aujourd’hui réserve naturelle dénommée Moricsala). Finalement, entré en disgrâce avec la Duchesse douairière Anna Ivanovna, qui lui reproche trop d’aventures galantes, le comte de Saxe repart finalement en France.

Maurice de Saxe s’illustrera par la suite, au service de la France, au cours des guerres de succession de Pologne et d’Autriche dont à la bataille de Fontenoy en 1745 (photo ci-dessous). Il est nommé Maréchal de France en 1741, puis, en 1747, « maréchal général des camps et armées du roi », ce qui lui donne autorité sur tous les autres maréchaux (il n’y en eut que 7 dans toute l’histoire de France). En 1748, il est nommé gouverneur à vie de Chambord où il organisa une vie princière et fantasque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au cours des dernières années de sa vie, le Maréchal de Saxe eut une relation avec une jeune fille, Marie Rinteau de Verrières. Celle-ci donna naissance en 1748 à une fille, Marie Aurore, dernier enfant (illégitime) de Maurice de Saxe, qu’il reconnaitra en toute fin de vie.

Le Maréchal de Saxe mourut au château de Chambord le 30 novembre 1750, victime – dit-on - d'une blessure mortelle dans un duel avec le Prince de Conti. Une cérémonie funèbre fut célébrée à Paris, mais le maréchal de Saxe, étant protestant, ne pouvait être inhumé dans la capitale. Son corps fut donc envoyé à Strasbourg pour être inhumé dans le chœur de l'église protestante Saint-Thomas.

 

 

 

Voilà maintenant vous savez pourquoi cette avenue porte le nom de ce maréchal général des camps et armées de Louis XV.

Notre actualité