Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 La Motte Picquet, Agence immobilière PARIS 75015

La Rue Edgar Faure, Paris 15ème, par Century 21 La Motte Picquet.

Publiée le 26/02/2016

 

Aujourd’hui l’agence Century 21 La Motte Picquet vous fait découvrir l’origine d’une rue du 15ème arrondissement de PARIS : La rue Edgar-Faure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette voie publique débute au 9 rue Desaix et se termine au 8 place Dupleix.

Elle a été nommée en 1994 en l'honneur d'Edgar Faure.

 

Mais qui est-il ?

Edgar Faure est un homme politique français né en 1908 à Béziers (Hérault).

Après ses études secondaires faites au lycée Henri-IV à Béziers puis à Orléans et enfin au lycée Voltaire à Paris, Edgar Faure entame des études de droit, de lettres et de langues orientales (russe). Elève surdoué, il obtient son diplôme de l’école du Barreau à seulement 21 ans : c’est le plus jeune avocat de France de son temps et le plus jeune deuxième secrétaire de la conférence du stage des avocats. Très tourné vers la politique, il entre au Parti radical-socialiste dans les années 30.

Chef du service législatif du gouvernement provisoire en 1944, il est également choisi comme procureur général adjoint français lors du procès militaire de Nuremberg, en 1945. Au sein de l’Assemblée nationale, il se fait rapidement remarqué et accède au poste de secrétaire d’Etat, puis à celui de ministre du Budget en 1950. À chaque changement de gouvernement (notamment ceux de Joseph Laniel et Pierre Mendès France), Edgar Faure alterne en étant parfois ministre des Finances, puis président du Conseil.

En 1955, sous René Coty, il commet plusieurs erreurs qui l’amènent à être exclu du Parti radical-socialiste (au profit des soutiens de Mendès France, allié à la gauche au sein du Front républicain) et se replie alors sur le Rassemblement des gauches républicaines, qu'il organise en parti politique autonome et dont il prend la présidence. Il perd les élections elles-mêmes (motivées par un projet de réforme constitutionnelle, et dans le contexte des « évènements » d'Algérie), au profit du même Front républicain.

Il se retrouve alors, brièvement, dans l'opposition. S'il fut assez tôt un partisan du retour de De Gaulle, il est tenu à distance par la Ve République naissante et d'ailleurs battu, sur fond de vague gaulliste, aux législatives de 1958.

Il profite de ce temps pour écrire une thèse sur le système fiscal sous Dioclétien et pour passer son agrégation de droit : il devient agrégé des facultés de droit (droit romain et histoire du droit) en 1962.

Lorsque Charles de Gaulle est réélu en 1965, il obtient le poste de ministre de l’Agriculture puis, quelques années plus tard, on lui confie le poste délicat de ministre de l'Éducation nationale, lors des évènements de mai 68. Sous Georges Pompidou, il devient ministre d’Etat puis ministre des Affaires sociales. À ce titre, il propose et obtient en particulier la généralisation de la retraite complémentaire.

En mars 1973, il devient président de l’Assemblée nationale. Malgré sa grande carrière politique, Edgar Faure regrette de ne pas s’être lancé dans une candidature pour les élections présidentielles. Edgar Faure est mort le 30 mars 1988, alors qu’il est président de la Mission pour la célébration du Bicentenaire de la Révolution française et sénateur du Doubs.

Voilà maintenant vous savez pourquoi cette rue porte le nom de cet homme politique et écrivain français.

Notre actualité