Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 La Motte Picquet, Agence immobilière PARIS 75015

L'actualité de CENTURY 21 La Motte Picquet

Rue Dupleix, 15ème arrondissement de PARIS, par Century 21 La Motte Picquet

Publiée le 04/03/2015

Cette semaine L’agence Century 21 La motte Picquet vous fait découvrir une autre rue

du 15ème Arrondissement de Paris : La rue Dupleix

 

 

 

 

 

 

 

La rue Dupleix existait déjà au XVe siècle dans la plaine de Grenelle.

On la nommait chemin Neuf en 1459, puis ruelle Neuve en 1491, chemin ou sentier de la Justice en 1518, ou encore chemin des Invalides à Grenelle en 1751.

Elle prit son nom actuel de rue Dupleix en 1807, d'après un décret impérial de mai 1806, en mémoire de Joseph François Dupleix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais qui est  Joseph  François Dupleix ?                                       

Joseph  François Dupleix est né le 1er janvier 1697 à Landrecies et mort le 10 novembre 1763 à Paris.    

En 1715, Joseph François Dupleix est envoyé par son père en Inde et en Amérique. En 1720, il est nommé membre du Conseil Supérieur de Pondichéry et commissaire des guerres.

Joseph François Dupleix devient chef du comptoir français de Chandernagor, au Bengale, en 1731, et est nommé onze ans plus tard gouverneur général de tous les établissements français en Inde.

Il profita de la rivalité franco-anglaise en Europe (guerre de la Succession d'Autriche) pour s'emparer de Madras avec l'aide de La Bourdonnais en 1746, puis en 1748, défendit victorieusement Pondichéry assiégé par Boscawen. Le traité d'Aix-la-Chapelle met fin à la guerre en Europe en 1748 et rend Madras aux Britanniques, mais Dupleix conçoit de créer un véritable empire français en Inde. Tirant parti de la faiblesse militaire des différents princes rivaux d'Inde du Sud, il conclut des alliances locales avec eux dans le but de ruiner la Compagnie anglaise des Indes orientales. Il se rallie à Chanda Sahib, prétendant à la fonction de nabab du Carnatic, et, quand les Britanniques soutiennent un candidat rival, une guerre entre les deux compagnies s'engage (1751). Les prouesses du plus grand rival de Dupleix, le Britannique Robert Clive, font que toutes les forces françaises, sauf celles du Deccan, sont vaincues. Dupleix poursuit ses rêves de grandeur française pendant deux années encore, mais les finances françaises s'épuisent. En 1754, il est rappelé à Paris où il intente un procès (malheureux) à la Compagnie française des Indes orientales, réclamant de l'argent qu'il aurait dépensé pour elle. Dupleix perd tout crédit en France et meurt dans l'ombre. Malgré de réels talents d'organisateur et de diplomate, la science militaire et la capacité de travailler avec les autres lui faisaient défaut.

En l'honneur de Joseph François Dupleix cette rue devint rue Dupleix.

Notre actualité